Pavagen ou quand la marche produit de l’énergie

La technologie participe réellement à rendre agréable le quotidien de l’humanité. Aucun aspect du confort n’est mis à l’écart, les découvertes, inventions et innovations ne cessent d’affluer. Toutes les stratégies sont envisagées pour joindre l’utile à l’agréable dans l’unique dessein d’améliorer le cadre de vie de l’homme. Perpétuant cette tradition, une entreprise britannique, Pavagen Systems a mis en place une plateforme révolutionnaire. Le concept est simple, il s’agit de produire de l’énergie en marchant. Le procédé est tout à fait simple, l’entreprise a créé des pavés qui produisent de l’énergie grâce aux mouvements enclenchés par les piétons. En dehors de son importance pour notre santé, la marche peut aussi être pour l’humanité, une source d’énergie. Un concept qui ne finit pas de faire son lot d’adeptes, à l’heure actuelle beaucoup de pays européens se sont mis à l’air des Pavagen.

Une révolution technologique

C’est le fruit d’un véritable travail de recyclage, car la conception de ces dalles est réalisée à base de caoutchouc tiré des pneus de camion usés. La production d’énergie est rendue possible grâce à l’effet piézoélectrique de certains matériaux qui produisent de l’électricité lorsqu’ils subissent une contrainte mécanique. Ainsi de l’énergie ressort de ces dalles à chaque fois qu’une personne marche dessus. La quantité d’énergie produite par chaque dalle varie entre 4 et 7 Watts et ce en continue. Elle peut ensuite être directement utilisée ou confinée dans des batteries pour être utilisée ultérieurement.

Une innovation unanimement adoptée

Beaucoup de pays ont été séduits par le système du Pavagen, qui peut être efficace dans beaucoup de programmes de développement surtout pour les pays en développement. Une position expliquée par l’utilité double de ce système qui peut permettre d’économiser l’électricité du réseau en le substituant à l’énergie renouvelable. Mais le volet le plus important est que ce système peut être une solution définitive pour résoudre les problèmes d’électricité dans les zones qui n’en disposent pas. Testé pour la première fois dans une boite de nuit, le système est aujourd’hui utilisé dans de grands espaces tels que le mythique Stade de Rio de Janeiro au Brésil, mais aussi, il participe à l’alimentation électrique de la gare SNCF de Saint-Omer en France. Depuis sa création en 2009, le système ne cesse de subir des modifications visant à le rendre beaucoup plus performant.